« Oaxaca est toujours debout ! | Accueil | Post sans intérêt »

03/12/2006

Commentaires

hugo

mais comme ce poste est excellent Aureliano... Faudra qu'on se rencontre un jour quand même ! ;)

frednetick

Entre vous et imagine 2012 (sans jeter de fleurs, ce serait idiot, c'est sympa les fleurs) notamment , l'on assiste vraiment à la naissance d'une conscience et d'une force de proposition qui n'a plus rien de virtuelle. c'est beau comme un lever de soleil !!!

Sans rire, j'attends ça avec impatience en attendant qu'aureliano nous fasse suivre une dépèche Afp annonçant que ça y est c'est la fin du monde...

Béret vert

"Colonels Fedhman Kassad et Aureliano Buendia,
Lieutenant Francesco Casabaldi."
C'est l'armée de libération du peuple ?

josé

Le refus de la marchandisation absolue, que tu soulignes ici, est-il nouveau et annonciateur d'un système “global“ de liberté et d'initiative individuelle, sans capital et peut-être sans argent ? Ou est-il l'héritier, en même temps que le reliquat, la “résistance“ à mourir, sans aucun doute légitime, d'un monde ancien ?

Est-ce un élan neuf, la longue queue du passé ou la prise de conscience que la période industrielle (et les systèmes d'organisation politique qui l'accompagnent) n'aura été qu'une étape ou une parenthèse de l'Histoire ?

Les semences ont toujours été “libres“ jusqu'il y a peu. De même que le “droit d'auteur“ est une invention de la seconde moitié du XIXe siècle. Les médias, au sens de mass-media, sont de création récente et remontent, au mieux à Emile de Girardin, c'est-à-dire aux années 1830.

Aujourd'hui, Mozilla, Linux, kokopelli et tant d'autres redécouvrent une longue tradition et semblent (je dis “semblent“ car leur histoire est en cours et je ne préjuge pas de l'avenir que se donneront les uns ou les autres) remettre en cause les logiques capitalistes.

Sont-ils LA forme ou l'une des formes multiples que connaîtront les sociétés de l'avenir ? Difficile de le dire.

Le tout-Etat a implosé et laissé place au tout-marchand d'aujourd'hui. C'est sans doute ce “tout“ qui est en cause.

Rejeter le “tout-Etat“ semble légitime aujourd'hui. Jeter “tout“ l'Etat l'est sans doute moins : redessiner le périmètre d'un tissu de droits et de devoirs, fondés sur des valeurs et/ou des besoins partagés, à un moment M, par une communauté (locale, mondiale) ; faire en sorte qu'ils soient garantis par tous, représentés par une “puissance publique“, ne semble ni délirant, ni incompatible avec d'autres logiques.

Ce qui compte aujourd'hui (plus que des ravalements ou des changements de Constitution et plus que la mise à bas de toute régulation), c'est la redéfinition du périmètre de “l'intérêt général“ et celle des compétences du ou des organismes collectifs qui doivent le servir et au-delà duquel chaque communauté locale ou chaque individu doit pouvoir s'auto-réguler. (extrait d'un post sur Carnets de nuit, en réponse à un de tes commentaires)

casabaldi

Certes, certes... à vrai dire, ton commentaire, José, n'a pas grand chose à voir.
D'une part, il y a de nombreuses "inexactitudes". Par exemple, il n'y a pas de refus de la "marchandisation". Beaucoup de biens et services de ce nouveau monde sont marchands. Et le marché y est tout à fait accepté en tant que "lieu d'échange" (ainsi que l'argent dans son rôle de "fluidificateur d'échange" uniquement). Simplement il existe aussi des biens "non marchands", qui ne peuvent l'être.
La vie humaine, certains droits, l'eau, l'air, la terre, le savoir, etc.

Ensuite, sur "est-ce un élan neuf ?"
Oui et non.
non, dans la mesure où je crois qu'il n'est que la suite, le prochian stade de l'évolution humaine vers de plus en plus de liberté et d'auto-organisation.
En ce sens, ce mouvement est donc l'héritier de ceux qui ont mené à l'abolition de l'esclavage, de la monarchie, de la peine de mort, etc. de ceux aussi qui ont combattu la colonisation, le nazisme et toutes les formes anciennes ou actuelles d'impérialismes, d'intégrismes.
Il s'inscrit donc beaucoup plus de la continuité que dans la rupture avec l'évolution humaine.
Mais oui, aussi, dans la mesure, où le contexte a évolué. Certains outils, idées, produits, n'existaient pas il y a encore 30 ans. L'agression que subissent actuellement la planète et l'humanité n'ont pas non plus d'équivalent à l'échelle de l'histoire humaine. Ce mouvement qui est en grande partie une réponse à cette agression est donc lui aussi unique.

>Sont-ils LA forme ou l'une des formes" ?
Les différents morceaux de ce mouvement ont déjà des formes multiples ! Groupes, coopératives, associations ou, le plus souvent réseaux ou individus, les liens, les formes d'organisation sont déjà très diverses. La diversité est d'ailleurs l'un des fondements du mouvement dans son ensemble.

Enfin, et c'est là l'essentiel, il n'y a pas, littéralement, de "rejet de l'Etat".
Il s'agit juste de s'organiser peu à peu sans "gouvernants", sans chef.
Personne ne cherche à "abattre" l'Etat. Il s'agit juste de construire peu à peu sans en avoir besoin, sans dépendre de lui.
Si certains Etats (gouvernements plutôt) veulent participer (ou au moins arrêter d'entraver), ma foi, tant mieux !
Mais ce mouvement est trop important pour prendre le risque de dépendre d'eux.

TristЯam Shandy

Tiens, une référence à Hakim Bey ! S'il y a un auteur qui a été important dans ma "formation intellectuelle" (désolé pour l'expression pompeuse), c'est bien lui ! Il me semble un peu oublié maintenant que le mouvement des raves est mort, c'est dommage, sa pensée est toujours aussi pertinente: associer le principe de "révolution permanente" à une base anarchiste était un coup de génie, une vraie réponse à ceux qui prétendent que les révolutions sont forcément vouées à l'échec. Et ses nombreux exemples de tentatives de sociétés alternatives sont réjouissants, et très rarement cités.
Et puisque tu sembles bien parti pour établir une liste d'auteurs de référence, je t'en suggèrerai deux: Marcela Iacub, parce qu'elle recrée de zéro une pensée féministe vivante et créative sur les cendres du vieux féminisme d'extrême-gauche à bout de souffle; et Timothy Leary, parce que c'est notre ancêtre à tous ;-)

bituur esztreym

pour évoquer un axe de ces nouveaux mondes : Coalition pour les biens communs http://paigrain.debatpublic.net/?page_id=57

laurent

Pourquoi ne pas partager vos commentaires en participant à la rédaction de notre projet ?

http://initiativeeuropeenneetsociale.over-blog.com/

pvnam_2

--- Tous différents!... Tous égaux!...
--- C'est-à-dire, tous les Peuples - de même les Peuples de moindre profit
démographique, de même les Peuples de moindre profit économique - doivent
posséder le Droit d'avoir SON espace dans la Planète.


-> Contre le fondamentalisme RACISTE...
-> Contre le fondamentalisme ANTI-RACISTE...
-> Pour une DIVERSITÉ Ethnique (des races autochtones) dans la Planete:
------> Le SÉPARATISME ETHNIQUE AUTOCHTONE (la division des pays):
[... avant c'est tard excessivement... ]
1) un espace (50%) de Concurrence Globale (pour les 'globalisation-Lovers');
2) autre espace (50%) de Réserve Naturelle : pour la conservation des
Identités Ethniques Autochtones.

{ voir: http://separatism-50-50.blogspot.com/ }

ANNEXE:
--- Il y a plusieurs IDIOTS... que ne comprennent pas ceci: n'existe pas
aucune invasion!
--- Une Invasion est une action hostile!...
--- Ce qu'arrive en Europe c'est... une Gestion de l'entrée des immigrés...
pour que les personnes marche dans le 'Jouir-Parasite'... c'est-à-dire, la
majorité des Européens [... les Clowns-Éthiques...]:
-1- ils prétendent jouir main d'oeuvre servile immigrée à 'prix de la
pluie';
-2- ils prétendent jouir l'existence de personnes qui payent les Pension de
Retraite [malgré... ils ne constituer pas une Société où se procède au
Renouvellement Démographique!!!]
--- Ne soyez pas des IDIOTS!!!
--- Le chemin à poursuivre... n'est pas 'Lécher-les-Bottes' à la majorité
des Européens!...
--- Le chemin à poursuivre... c' est 'déclarer la guerre' aux
Clowns-Éthiques... c'est-à-dire, le SÉPARATISME ETHNIQUE AUTOCHTONE (la
division des pays)...

gaia

salut Casabaldi (= aureliano B ?) !
Voici mon MSG :


Impression Soleil Levant !*

Je me suis mis à interpréter ce qui se passe "entre nous" à travers la stigmergie ( émergence d'une intelligence collective chez les animaux sociaux du type bancs, essaims, vols...) et plus généralement à l'intelligence "artificielle" mais en fait imitant l'intelligence "naturelle" à divers niveaux d'observation (gènes, populations ...) et je trouve que ça peut servir à décrire un comportement individu-collectif actuel et futur.


* titre du premier tableau impressioniste. Ou emergence d'un sens, d'une pensée à partir de petits points...

Casabaldi

Salut Gaia !
(ouais, Aureliano et moi, on est beaucoup plus que proches ;-)

Oui, j'ai lu ça chez toi. très intéressant.
Plus que très intéressant.
Un peu galère d'en parler comme ça, dans des commentaires.
On se rencontre bientôt ?
(je ne serai plus dispo avant janvier, mais envoie moi un RV par mail, un soir de la semaine du 8, j'y serai (via "ecrivez moi" en haut à gauche sur blog ou via la liste freemen).

Sab

bonjour Lieutenant Francesco Casabaldi
suite à une discution récente avec un ami à toi j'ai pris le peu de temps qui me restait pour installer firefox au lieu d'aller casser un 4X4 ... (je suis parfois tellement influençable)

seb

Sab > Et Thunderbird ? Et Open Office ? allez, allez !

Sylvain Poirier

J'ai précisément conçu un projet d'un nouvel ordre politique libéral basé sur les technologies de l'information: http://spoirier.lautre.net/truc.html

Pour opérer cette révolution, j'aurais seulement besoin de quelques bons programmeurs. Y en auraient-ils qui voudraient se joindre ?

Casabaldi

Salut Sylvain,

Je n'ai lu qu'en travers pour l'instant. (le projet lui-même ainsi que ton "programme" pour la présidentielle)
(et deux ou trois trucs m'ont déjà fait bondir, mais bon, passons, c'est pas grave, je crois qu'on peut néammoins s'entendre sur l'objectif et la démarche générale).
Il est évident que ce type de projet est tout à fait indispensable à la construction de ces nouveaux mondes.

Je suis plutôt du type "pragmatique" (voire bourrin de terrain même ;-), mais il me semble néammoins que tu vas qd même un peu vite en besogne sur ce coup là, en voulant passer direct au développement.

Très rapidement, je t'invite à :
-ouvrir ton projet aux commentaires (c'est qd même la moindre des choses sur le Net aujourd'hui. tout ne sera pas très constructif, mais rends toi compte que tu ne pourras penser un tel truc seul.)
- aller faire connaitre (et "amender") ton projet sur certains blogs, forums etc afin de recueillir les plus d'adhésion/critiques possibles. Notamment chez Thierry Crouzet, ici :
http://blog.tcrouzet.com
- T'intéresser au fonctionnement "politique" de certains groupes altermondialistes, qui sont en réalité beaucoup plus libéraux que les libéraux.

Ensuite,quelques pistes persos si ça peut t'aider. Ce blog fait partie du réseau de blogs freemen. Nous atteignons en ce moment une centaine de blogs et allons donc connaitre des soucis d'organisation que certains règleraient par des hiérarchies, plus ou moins officielles. Au contraire, certains d'entre nous réfléchissent plutôt à créer des "essaims", afin que chaque réseau ne dépasse jamais 100. On obtient alors un "réseau de réseaux", interconnectés, qui passent en permanence de 50 à 100 personnes, puis "essaiment" une fois arrivés à 100.
Chaque réseau reste donc toujours "à taille humaine" et ne nécessite aucune hiérarchisation.

Une dernière petite remarque en passant, sur les "taxes écologiques" de ton programme (et sans verser dans le pitoyable du programme d'AL à ce sujet). Je leur préfère nettement (mais on peut/doit faire les deux) la notion "d'intégration du cout des externalités négatives" dans le cout de production, (sans passer par la taxe, donc).

Enfin, il me semble que tu devrais étendre ta "non-brevetabilité du vivant et du soft", à la notion de bien communs, notamment l'air, éventuellement l'eau, voire la terre.
C'est un point crucial pour les libéraux (les vrais, pas la droite conservatrice genre AL), et les alters (les vrais aussi, pas la gauche conservatrice) arrivent à s'entendre.

Bon je ne te parle pas ici de remise en cause de la rémunération du capital, sinon tu vas te facher. On y reviendra plus tard ;-), mais en très gros, le "privé", ça peut tout à fait exister sans rémunération du capital.

Bravo en tout cas, déjà, et bon courage pour la suite.

(si tu veux qd même passer direct au stade développement, personnellement je suis une buse. Thierry Crouzet touche bien mais est très pris. (mais nous avons notamment un projet de "mise à disposition d'outils pour créer des réseaux" qui peut éventuellement rejoindre le tien. Sinon, essaie auprès du "parti pirate", tu devrais trouver (même si certains semblent encore un peu "archaiques", politiquement.)

Tiens nous au courant.

Casabaldi

Dernier truc (et toujours en espérant que ça aide... après, tu prends ou pas, comme tu veux) :
pour la présidentielle, j'imagine que tu es loin des 500 signatures...
Je t'invite à te rapprocher de Rachid Nekkaz, lui-même candidat, qui risque bien de les avoir. Son programme est très light (à mon avis, sorry, Rachid). Peut-être pourrez vous trouver un terrain d'entente.
je t'invite également à en parler avant à Thierry (toujours le même), ainsi qu'à Carlo Revelli de Agoravox, que ton projet intéressa peut-être (et lui... il a les développeurs...).
Voilà, tout ça sans garantie, mais ça se tente.

Sylvain Poirier

L'ouverture aux commentaires : pendant une période j'avais indiqué d'aller dans un forum, mais il est resté vide alors j'ai abandonné ensuite. Néanmoins il y a des forums sur mon site, alors dans ce cas je viens de remettre un lien vers un forum. Par ailleurs je ne vois pas le problème: rien n'empêche les gens de me contacter par email pour entreprendre une discussion à ce sujet.
Et puis mon logiciel est un logiciel de forum qui aux dernières nouvelles est utilisable même s'il reste quelques bugs.

Aller faire connaître mon projet: je fais ce que je peux. J'ai passé beaucoup de temps à faire référencer mon site depuis quelques années, à commencer par la partie relativité. Mon site a déjà un bon millier de visites par jour. Je suis éditeur dmoz. Depuis l'ajout du lien dans l'article wikipedia anglophone sur la monnaie électronique, troisième résultat google sur "théorie monétaire" ou quatrième en google.com "monetary theory", et aussi "theory of power".... J'ai tenté de faire un article wikipedia sur mon projet logiciel, mais ça a été censuré comme autopromo pour un truc inconnu.
J'ai découvert le blog de Thierry Crouzet il y a plus d'un mois, j'y ai posté des messages pour signaler mon projet. Il m'a répondu de prendre patience parce qu'il était très occupé avec la sortie de son livre, et il promettait qu'il allait regarder quand il aurait le temps.

Les altermondialistes : effectivement je ne sais pas comment ils fonctionnent, seulement je trouve que souvent leurs idées vont tellement dans la mauvaise direction, et leur haine du libéralisme me semble si dogmatique et irréfléchie, que ça ne me donne pas trop envie de m'intéresser aux méthodes par lesquelles ils en arrivent à faire émerger et proclamer ce genre de préjugés stériles et contre-productifs.

"la notion "d'intégration du cout des externalités négatives" dans le cout de production, (sans passer par la taxe, donc)."

A part un chipotage sur le vocabulaire pour un choix entre synonymes, ça veut dire quoi ?
Dans mon argumentaire j'ai expliqué pourquoi l'intégration du coût des externalités négatives des émissions de CO2 d'origine fossile exige que les acteurs ou consommateurs de cette production paient une somme qu'il n'y a aucune légitimité en pratique à redistribuer à qui que ce soit en particulier, si ce n'est notamment aux générations futures sous forme d'une épargne d'Etat (alors même qu'entre l'épargne d'Etat et un environnement préservé, il y a tout à parier qu'ils préfèreraient la seconde solution).
D'un point de vue administratif, c'est rigoureusement ce qu'on appelle une taxe.

La non-brevetabilité : je veux bien l'étendre autant que possible, seulement ça risque de n'être pas évident à négocier, alors je me contente d'énoncer ce dont j'ai eu l'écho de l'urgence. Euh, l'air, l'eau et la terre: vous pensez à quelles mesures concrètement ? Parce que les nommer "biens communs" ça n'est pas très clair. De ma part, comme mesure concrètes, je propose des taxes fortes et croissantes sur les différentes pollutions, afin d'obliger de plus en plus tout le monde à éviter ces atteintes à la nature.

"je ne te parle pas ici de remise en cause de la rémunération du capital, sinon tu vas te facher"

Qui est-ce qui tient absolument à maintenir une rémunération élevée du capital, si ce n'est les socialistes et autres gens de gauche qui n'ont de cesse de crier contre les conséquences directes et inéluctables de leurs propres actes comme des petits Calimero ? Ce sont eux en effet qui tiennent absolument à maintenir le système de retraite par répartition et à faire plonger dans le rouge le budget de l'Etat, choses directement responsables de la rareté des capitaux et donc de leur chèreté. Ce sont eux qui trouvent préférable de faire gaspiller à l'Etat une somme x aujourd'hui au mépris des générations futures qu'ils condamnent pertinemment à rembourser à hauteur de 10x ou 30x, manifestant ainsi leur préférence pour dépenser eux-mêmes la somme x aujourd'hui contre laisser la somme 10x ou 30x aux générations à venir. C'est là en réalité le comble de l'égoïsme et de l'iniquité, et avec ça ils se permettent d'assimiler sans vergogne tout désaccord avec leur politique, à un péché d'égoïsme cupide aux dépens des pauvres innocents défavorisés !

"mais en très gros, le "privé", ça peut tout à fait exister sans rémunération du capital."

On peut toujours s'amuser par idéologie à travailler en petits comités en se moquant des conditions d'équilibre des marchés en vigueur dans le monde extérieur, mais ça ne peut pas s'étendre en une solution globale, sous peine de s'effondrer tôt ou tard sous le poids des déséquilibres induits.

Rachid Nekkaz: j'avais bien, comme il se doit, tenté de discuter avec lui, dès avant ma décision de candidature. Et c'est justement après avoir constaté qu'en dépit de ses prétentions d'ouverture il reste attaché à ses idées plutôt nulles, qu'il dédaigne mes analyses critiques de son programme sans y répondre rationnellement, et qu'il n'y a manifestement aucune chance qu'il se corrige dans la bonne direction, qu'en désespoir de cause vis-à-vis des candidats présents, j'ai entrepris de présenter ma propre candidature. Essaie un peu de creuser avec lui divers sujets, par exemple sur des points que j'ai analysés
http://spoirier.lautre.net/politique/nekkaz.htm
pour voir le niveau de sa réflexion et de ses facultés de jugement, et donc ce qu'on peut sérieusement en espérer face aux problèmes réels, au-delà de ses sympathiques apparences. J'ai fait ce que j'ai pu pour tenter d'argumenter avec lui, si tu espères encore qu'il reprenne certaines de mes idées, à toi de le convaincre de leur bien fondé.
Je n'ai même plus revisité son forum après ma dernière réplique, vu comment ça me semblait une perte de temps...

Carlo Revelli: ah, il ne me semble pas le connaître encore, j'y vais...
Merci.

Sylvain Poirier

Ah oui encore un truc que je viens d'écrire au sujet de la rémunération du capital:
http://spoirier.lautre.net/taxe-carbone.htm

Rachid Nekkaz

Lieutenant Casabaldi,bonsoir
Merci pour la référence..sourire

Alors, en effet Sylvain poirier est venu sur mon forum discuter et critiquer mon programme. Ce qui est normal; mais j'ai eu l'impression qu'il ne voulait que "s'entendre parler " en partant du principe que ce que j'avançais était "nul".
Alors dans ces conditions, à quoi bon continuer un dialogue; il m'a confié qu'il voulait se présenter à l'électionprésidentielle, je l'en ai félicité : "bienvenue au club".

Donc M. Sylvain Poirier, je vous le redis : bon courage pour votre candidature ; mais juste un conseil: un peu d'humilité.

A bientôt,

Rachid Nekkaz

Sylvain Poirier

Je ne me suis pas contenté de donner mon avis, je me suis appliqué à présenter des arguments. Si pour Rachid Nekkaz, présenter des arguments c'est s'entendre parler, alors aucune argumentation n'est possible avec lui, et donc aucune discussion constructive non plus. Il est absurde d'attendre des autres qu'ils n'aient pas de conviction avant d'arriver dans une discussion. Je comprends bien, avec lui, la seule manière d'être ouvert d'esprit c'est d'être d'accord avec lui ou de se comporter en petit élève naïf venant s'enquérir des leçons prodiguées par le maître pour les gober passivement. (Certes il n'est pas le seul à avoir ce genre de défaut...).
Alors bon, superficiellement on pourrait toujours dire que j'aurais aussi le défaut d'être fixé sur mes convictions (sauf que mes raisons en sont très développées et que je suis prêt à en débattre, mais je me lasse vite devant un interlocuteur incapable de structurer rationnellement sa pensée).

Seulement contrairement à lui, je n'ai pas la prétention illusoire d'incarner le fourre-tout de toutes les opinions contradictoires des Français, qui se ralliera simultanément aux convictions de chacun de ses électeurs le moment venu. Les grandes lignes de mon programme sont claires, même si bien sûr dans les détails il peut toujours y avoir des choses que j'ignore et pour lesquelles je suis intéressé de prendre connaissance des différents avis...

Champion Maurice

Liberté, politique, croyances.

Lorsque l'on est candidat(e) à la présidence peut-on être croyant(e) ?
Est-il possible d'être dans la réalité du monde actuel lorsque l'on a la certitude qu'un Saint-Esprit et une Vierge puissent créer un enfant ?

Religions – Croyances - Psychose hallucinatoire - Délires Mystiques.

Ce qui est inscrit sur la notice pharmaceutique d’un antipsychotique de dernière génération : «... est utilisé pour traiter une maladie qui s’accompagne de symptômes tels que entendre, voir et sentir des choses qui n’existent pas, avoir des croyances erronées...».

Après les primates, il y a eu des hommes dont certains souffrent d'une maladie nommée «schizophrénie»; lesquels dans leurs perceptions hallucinatoires croient entendre le Divin - et voient ses envoyés - leur donnant des ordres. Ils sont alors en certitude d’être désignés pour une mission divine comme le sont les prophètes reconnus par les religions.

Peut-on croire réellement que Jeanne d’Arc ait reçu un portable et que l’on lui ait parlé en Lorrain ; NON, uniquement une psychose hallucinatoire auditive qui a fait d’Elle une héroïne puis une victime à l’aube de sa vingtième année.

Un père en prise avec cette « maladie de la croyance » par ses deux fils jumeaux.
Maurice Champion - http://monsite.orange.fr/champion20
Cordialement.

(La réalité offre ses possibilités, l’irréalité affirme ses incertitudes).

fraid2

pas de gouvernement et pas de structure de décisions mais déjà des lieutenants et des colonels dans la signature du texte...

casabaldi

J'ai déjà longuement répondu sur ce point dans divers posts de ce blog (et sur l'aspect "grade" et sur l'aspect "violence").
Je te laisse le soin de chercher Fraid2, désolé, j'ai un peu la flemme de mettre les liens.
Pour donner un avant-gout très rapide : oui, des lieutenants et des colonels, car nous sommes, de mon point de vue, en guerre. Ensuite rien ne dit que les lieutenants obéïssent aux colonels (ou l'inverse). En tout cas surement pas ces 3 là, qui sont en fait une seule et même personne, (moi), dont 2 viennent d'oeuvres de fiction (Hypérion et Cent ans de solitude), le petit dernier étant une "création" personnelle.

Enfin, mes 3 zozos ne donnent d'ordre à personne et n'en reçoivent de personne.

Voilà.
(je tiens par ailleurs à préciser que je n'ai pris aucune substance illicite pour pondre tout ça et que tout va bien merci. ;-)

paz

tres beau papier.
perso,j'ai toujours ete convaincu que toute cette oppression a ete un mal pour un bien.les (petits)peuple ont tellement souffert que la seule issue etait et est l'amour et la solidarité.
paz...descendant d'esclave.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Fight Clubs

  • 300px-CryptoidMonkies

  • Seashepherd

  • Dgr

  • Anon

Documentaires

Un peu d'info

  • Bastamag

  • Lundiam

Contre espionnage

  • Tor

Freemen